Parcours

L’enfance au Sud

Lou Ciantar chante depuis son plus jeune âge. Elle est née dans les années 60 dans une famille Sicilo-Maltaise de Tunisie. Chez elle, ça chante, ça rit, ça pleure, ça vit, ça vibre.

Début de l’aventure Parisienne

Lou Ciantar a fait ses premières scènes à Aix-en-Provence puis, à 25 ans, elle s'est installée à Paris pour suivre un cursus de deux ans dédiés à l'artiste en scène et en création au Studio des Variétés. Le Studio des Variétés c'est un peu le pendant de l’Actors Studio pour les artistes de la musique. Lou y a fait ses classes : cours de chant, travail scénique, conscience corporelle, écriture, composition...

Premiers pas « en chanson »

Au sortir du Studio des Variétés dans les années 90, Lou Ciantar atteint un niveau professionnel. Elle fait la rencontre de Patrick Sébastien qui la produit (en même temps que Dany Boon et Dupontel) sous le pseudonyme de Christine Lou. 

Lou a travaillé sur deux singles : 1993 - “Nathalie s’en fout” – Distribution Sony Music et 1994 - “Ce soir” – Distribution WEA
Elle a surtout eu la chance de travailler avec les musiciens de Michel Berger...
Mais à 34 ans, Lou est contrainte de dire au revoir au « métier », après une série de déconvenues douloureuses.

La reconstruction, mais jamais sans musique

Alors, Lou Ciantar a remonté les manches et a fait autre chose. Elle est retournée à l'école chercher un diplôme puis a intégré le service communication d'un grand groupe informatique pendant 15 ans... mais jamais sans musique...

« Gourmande »

C'est pourquoi, de 2006 à 2010, parallèlement à son job en communication, Lou s’est remise à travailler sur un album « Gourmande », sous le pseudonyme de C.C.Lou, encouragée par ses  fidèles acolytes Christian Lachenal et Benjamin Constant. Grâce à Gourmande, Lou retrouve son véritable amour : la Scène. 

Côté Scènes

En matière de scènes, Lou Ciantar n’en est pas à son coup d’essai 
Jusqu’en 2014 elle s'est produite de premières parties en tremplins, de concours, en scènes solo : le Tourtour, le Sentier des Halles, le baiser salé mais aussi l'Olympia (avec le Studio des variétés), le Dejazet, le Petit théâtre du bonheur, le théâtre Trévise (avec Sophie Forte), le Moulin à Jazz de Vitrolles (BDR) et de nombreux concerts en clubs et dans les bars (La Champmeslé, Les Jacasses, Le 3W Kafé, Le petit Balcon, Le Privilège) ... 

Pour Lou Ciantar ce qui compte avant tout, c'est rencontrer le public. Théâtre, scène ou bar, pour elle chanter, c'est créer du lien, c'est du partage, c'est du bonheur. Chanter est un acte joyeux (Higelin) ... Chanter devant 10 ou 2000 personnes, pour Lou c'est la même chose. Dans sa tête c'est... "Carnegie hall" et la scène, sa maison.

Côté Textes

Pour l’auteure, compositrice et interprète Lou Ciantar, l’écriture de chanson, c’est l’art de l’ellipse. Dire beaucoup en peu de mots.​

"Lou sait créer des univers de mots où la simplicité des formules ne retranche jamais rien à leur poésie. Les textes jamais ne s’écartent des thématiques existentielles qu’elle explore avec une gourmandise qu’elle nous fait partager dans ses deux albums « Gourmande » et « J’assume ». Plaisir des mots, des caresses, des vies que nous traversons, la nôtre et celle des autres. Tout est beau chez Lou Ciantar jusqu’à la tristesse" - Archibald Ploom - Chronique Culture.

Si Lou nous ressemble, c’est, comme elle l'écrit, pour nous rassembler. Elle parle de ses maux avec drôlerie (Tant qu’on se disait vous), humanité (Qu'est-ce qu'on peut faire ?), délicatesse et sensibilité (One Life, Traverse, Géants), intensité légère (Papillons, Joie, Matin sans le dire), elle prend également position sur des sujets "touchy"  (Plaidoyer), le tout assumé (J’assume, Enfants aux cheveux blancs) car la vie c'est tout ça, notre vie, sa vie.

Sa maturité décomplexée libère son écriture et elle s’égare avec délices dans les abîmes des souffrances narcissiques du monde occidental et de la phobie du temps qui passe.

CCLOU_MARS 2011_SDH_v-cusicto.jpeg

Côté musique & voix

"A la fois impertinente et sensuelle, Lou Ciantar est une artiste qui, par ses intonations et sa voix éthérée,  laisse à entendre des paroles jamais anodines, aussi naturelles puissent-elle paraître au premier abord … Adepte des textes forts et des mélodies pleines de délicatesse, Lou a confié en 2010 à Christian Lachenal et Benjamin Constant (Studio Le Chantier de Montreuil), le soin de réaliser un ouvrage qui lui ressemble, « Gourmande », sous le pseudonyme de C.C.Lou. Un premier album autoproduit dans lequel elle s’empare de nombre d’influences pour proposer une musique particulièrement aboutie.

Lou adopte naturellement l’attitude de ces femmes qui mêlent astucieusement la dentelle et le cuir pour renforcer d’un côté leur capital charme tout en réaffirmant de l’autre leur force et leur détermination. La musique que Lou nous propose n’est jamais sans rappeler cet aspect de sa personnalité. 
Quand la femme fragile a fini de se laisser aller à un « Mauvais carbone », à un « Géants » ou à un « Mamma », la séductrice se rattrape et nous la joue sirène avec

« Fais-moi l’amour », « Papillons », « Matin sans le dire » … Comme une invitation à peine susurrée mais tellement convaincante que l’on se laisserait facilement tenter.
 

Lou est une véritable chanteuse qui sait varier ses interprétations et nous entraîner dans des univers musicaux différents ne laissant jamais notre attention retomber. Elle passe de l’enjôleuse à la provocatrice, de la mélancolique à l’amoureuse, de l’indignée à la joyeuse.
Sa voix garde  la clarté de celle d’une jeune femme qu’elle ne cessera jamais d’être. « One Life » laisse passer le frisson de l’amour inconditionnel entre deux êtres qui pourtant se séparent tandis « Qu’enfants aux cheveux blancs » nous invite au voyage de la vie avec espièglerie et délicatesse" - Fred Delforge - Zicazine 

TOUT CROQUER -  Nouvel album (en cours de réalisation)

La pop Française est pour Lou Ciantar une étincelle intacte qui l’anime depuis des années. 
Sa maturité décomplexée libère son écriture. Lou défie les diktats du temps et de l'âge. Comme David Bowie, elle est convaincue "qu’avancer en âge est un processus extraordinaire où l'on devient la personne que l'on aurait toujours dû être".


Dans son nouvel album TOUT CROQUER (en cours de réalisation), Lou distille une subtile alchimie entre la chanson populaire et la chanson "d’auteur" en équilibre entre ordinaire et profondeur.


Son complice de toujours, Benjamin Constant (Julien Clerc, Yvan Cassar, Patrick Bruel, Hubert Félix Thiéfaine, Sanseverino...), révèle des arrangements Électro Pop Rock au service des compositions soignées de Lou Ciantar.


Un univers sonore à la fois sobre et sophistiqué. Une collaboration qui met en valeur une écriture musicale au cordeau, laquelle n’exclut jamais l’émotion ni le sens de la séduction…  car oui, à «trois fois le bel âge », Lou Ciantar, va tout croquer !

Côté Prix & Médias

En amont de sa production par Patrick Sébastien, Label Faisage Music, Lou Ciantar a obtenu en 1991, le Prix Sacem du Tremplin de la chanson des Hauts-de-Seine (Auteur, compositeur, Interprète) pour sa chanson "Nathalie s'en fout". Ce prix a pour objectif d'aider de nouveaux talents et est organisé dans le cadre du festival Chorus. Il est aujourd'hui devenu le Prix Chorus.

Dans les années 90, Lou a été entourée par une équipe professionnelle production/promotion de choc qui lui a permis d’être programmée :

  • En télévision :  La chance aux chansons sur France 2 – Pascal Sevran pour son titre « Fais gaffe, j’suis fragile », Super nana & Super Mec sur TF1 – Patrick Sébastien, 40° à l’ombre France 3 – Vincent Perrot

  • En radio :  Play List de Nostalgie pour son titre « Ce soir ». Sur France Inter pour ses titres « Mauvais Carbone », « Ce soir », « Nathalie s’en fout » par Isabelle Dhordain - Le pont des artistes ; Jean-Louis Foulquier – Pollen ; Laurent Ruqier - Rien à cirer.

En 2010, c’est Serge Levaillant, toujours sur France Inter, qui la reçoit dans son émission Sous les étoiles exactement.

Pour son album « TOUT CROQUER » en cours de réalisation en 2021, Lou Ciantar a été invitée par Arno Koby sur sa web radio AIRSHOW ;  Franck Boissier (Lancelot) sur Radio M’S Montreuil & Est Parisien.

 

Elle a également été programmée dans Watt’In, une émission TV produite et réalisée par Johann Perrier, diffusée chaque semaine sur de nombreuses télés locales et régionales en France.